Publication de Nicole Delepine : Valeur pronostique de la dose de méthotrexate (MTX) et de la dose intensité dans le pronostic des ostéosarcomes non métastatiques des membres

Nicole delépine, le site officiel English Version Version Française
Accueil Site officiel ACCUEIL
Accueil du site officiel de Nicole Delepine
publication cancérologue réputé nicole delepine ostéosarcome
sarcome ewing publications du docteur nicole delepine
Publié sur : Power point Nicole Delépine - 2002
Voir la version PDF de cette publication : Document PDF
Valeur pronostique de la dose de méthotrexate (MTX) et de la dose intensité dans le pronostic des ostéosarcomes non métastatiques des membres
H. Cornille, S. Alkallaf, G. Delepine, Nicole Delepine

Valeur pronostique de la dose de méthotrexate (MTX) et de la dose intensité dans le pronostic des ostéosarcomes non métastatiques des membres



Introduction


Depuis la publication princeps de Rosen en 82 présentant 82% de patients en 1ère Rémission complète à 5 ans, de nombreuses incertitudes demeurent quant au protocole de chimiothérapie le plus efficace.

Encore récemment (Lancet 97), certains groupes affirment que les traitements sans MTX HD sont aussi efficaces que les protocoles de Rosen.
Nous avons voulu voir quels étaient les facteurs thérapeutiques qui pouvaient expliquer la discordance des résultats observés.

Matériel


Depuis 86, 110 patients ont été vus, traités et/ou suivis pour un ostéosarcome de haut degré de malignité non métastatique des membres.

42 patients ont été traités d'emblée par le protocole OSDD1 utilisant du MTX HD dont la dose était individualisée selon la pharmacocinétique (PK) propre à chaque malade.

Les autres ont été pris en charge secondairement par un protocole utilisant les mêmes drogues selon les mêmes principes mais après parfois plusieurs mois d'une chimiothérapie moins intensive.

En dehors des prises en charge initiales différentes, les 2 groupes ne présentent pas de différence significative quant aux facteurs pronostiques tacitement admis dans la maladie.

Résultats


Avec un recul moyen de 10 ans et 6 mois (de 12 à 193 mois).
Le taux de survie en rémission à 10 ans des patients inclus d'emblée dans le protocole à MTX HD individualisé, est de 91% contre 55% aux autres patients.

L'analyse statistique montre que la différence est, en fait, liée aux doses reçues de MTX (en moyenne 14.3 g/m²/cure, min 8 g, max 24 g)

Contre une dose de 9.5 g/m²/cure pour les autres patients dans la phase qui a précédé la prise en charge par l'équipe.

L'étude rétrospective de la PK montre que les patients inclus dans le protocole ont une concentration sérique à la fin de la perfusion de 1248 µmol/l (570/3006) contre seulement 650 aux autres patients.

Les doses reçues d'ADR sont, en moyenne, plus basses chez les patients qui ont suivi le protocole que chez les patients extérieurs et les doses de platine non significativement différentes.

L'analyse multivariée montre que la dose-intensité effectivement reçue de MTX se révèle le facteur pronostique thérapeutique significativement le plus important.

Confirme la macro-analyse des essais thérapeutiques sur l'ostéosarcome (Cancer 96) et l'opinion de Rosen.

Conclusion


Lors du traitement d'un ostéosarcome localisé des membres de haut degré de malignité, la dose effectivement reçue et la PK individuelle des malades représentent le facteur pronostic le plus important.

Une dose minimale de 240 g/m² pour l'ensemble du protocole :
- avec des pics sériques à la fin d'une perfusion de 6 h. > 1000 µmol
- une réponse objective de la tumeur durant la CT d'induction,

représente donc les gardes fous indispensables de la chimiothérapie préopératoire de cette maladie.





publications médicales


sarcome d'ewing
nicole delepine cancer tumeur ostéosarcome
Facebook Tweeter Google+