Pharmacologie et chaine du médicament : Surconsommation médicamenteuse, déficit de la Sécurité Sociale et dangers de médicaments chez les patients.

Nicole delépine, le site officiel English Version Version Française
Accueil Site officiel ACCUEIL
Accueil du site officiel de Nicole Delepine
publication cancérologue réputé nicole delepine ostéosarcome
sarcome ewing publications du docteur nicole delepine
Document Nicole Delépine - 2011
Voir la version PDF de cette publication : Document PDF
Surconsommation médicamenteuse, déficit de la Sécurité Sociale et dangers de médicaments chez les patients.
Nicole Delepine

Surconsommation médicamenteuse, déficit de la Sécurité Sociale et dangers de médicaments chez les patients.



Budget total de la Sécurité Sociale en 2011


450 milliards d'Euros (25% du PIB 1 900 milliards d'Euros en 2010)


Dépenses prévues supérieures aux recettes (prévues à 430 milliards d'Euros en 2011)

Surconsommation médicamenteuse


Budget des médicaments pour l'Europe en 2004
70 milliards d'Euros.
En 2007, la même analyse portant sur les dépenses des médicaments en Europe sur les huit principales classes de médicaments dans sept pays européens pour la période 2006-2009 montre que ces huit classes représentent à elles seules 8 milliards d'Euros remboursées en 2009, soit près de 38 % des dépenses totales de médicaments.

Les Français consomment le plus de médicaments sur les sept pays étudiants et les huit classes de médicaments étudiés.
- 114 Euros par habitant par année en France,
- 90 Euros par habitant par année pour l'Italie,
- 94 Euros par habitant par année pour l'Espagne,
- 70 Euros par habitant par année pour l'Allemagne.

Surconsommation majeure des médicaments en France
Faire baisser de façon drastique cette consommation.
Réduire le nombre d'hospitalisations et de morts inutiles causées par les effets secondaires.
1.5 million par an d'hospitalisations aux Etats-Unis liées aux traitements.
En France, estimation de l'ordre de 300 000.

La fabrication du consentement
Les publicistes américains ont conditionné dans les années 60 et ensuite, les élèves des écoles de commerce, ensuite on va vendre les médicaments comme les dentifrices ou les yaourts avec les mêmes slogans :
"yes we can" sera utilisé pour vanter les bénéfices des antidépresseurs en 2000 et ensuite pour l'élection du président Obama...
(Noam Chomsky "de la propagande médiatique en démocratie", Marseille, Agone, collection contrefait 2008)

Le mythe des bienfaits du fluor pour la dentition né aux USA en 1939
Une compagnie d'aluminium objet de poursuites pour déversement toxique de fluorure.
Le patron commanda une étude faisant l'éloge de ce déchet industriel dérivé de la production de l'aluminium, des fabriques de munitions (et plus tard des centrales nucléaires).
L'étude proposa qu'on ajoute la substance à l'eau des villes.

En 1947, Alcoa réussit à placer l'un de ses propres avocats à la tête de l'Agence fédérale de Sécurité, lui donnant le contrôle des services de santé publique.
Sous la gouverne de celui-ci, 87 villes américaines établissent un programme de fluorisation de l'eau.
Les fonds publics servaient et servent encore à acheter un déchet toxique dont l'élimination est coûteuse et à l'inclure dans l'eau potable consommée par la population.
Combien de municipalités encore aujourd'hui pratiquent cette méthode de fluoration de l'eau, y compris en France ?

Toxicité du fluor chez l'enfant
- Fluorose buccodentaire,
- Déchaussement des dents,
- Hypertrophie gingivale,
- Grosses dents,
- Anomalies de l'émail,
25% des enfants américains atteints de fluorose dentaire.

Surconsommation médicamenteuse


Distilbène : "génocide par mères interposées".
1922, isolement de l'hormone féminine nommée oestrogène.
1938 Charles Dodds fabrique un oestrogène de synthèse : le D.E.S (Diethylstilbestrol).
Il est décrit comme un médicament prévenant les fausses couches et les accouchements prématurés.
Commercialisation en Amérique fin des années 1940 jusqu'en 1971.
Campagne de promotion majeure.

Pourtant, dès les début des années 1950, sonnette d'alarme : animaux de laboratoire qui développent des cancers utérins et ovariens.
Eradication du D.E.S dans la nourriture des animaux dès 1959 pour son effet cancérigène...

En 1971, est établie la relation entre l'exposition in utéro du D.E.S chez les mères
et la survenue chez leurs filles de cancers du vagin et du col de l'utérus dès l'adolescence.

Entre 1938 et 1971, au moins 4 millions de femmes aux USA exposées.
Interdiction chez les femmes enceintes uniquement dans la fin des années 1970 (en 1977 en France seulement !).
Conséquences chez les femmes, chez les filles de la génération suivante et probablement chez les petites filles et les garçons de la deuxième et troisième génération.
Malformations utérines du vagin, grossesses extra-utérines, fausses couches à répétition, stérilité.
Une femme sur 1 000 aura un cancer à cellules claires du vagin ou du col.
En France, 80 000 filles D.E.S et 80 000 garçons.

Isoméride
Commercialisé en France en 1985 et 1997.
7 millions de Français en auraient pris.
Coupe faim censé réguler le poids des obèses et surtout faire perdre quelques kilos à de nombreuses personnes qui n'en n'avaient pas forcément besoin.
Découverte de complications de type hypertension artérielle pulmonaire en 1995 et d'anomalie des valvules cardiaques en juillet 1997.

Pondéral = Redux aux USA commercialisé en 1997.
Chiffre d'affaires escompté aux Etats-Unis compris entre 1 et 3 milliards de dollars.
Le fabriquant Servier touche 10 % sur le chiffre d'affaires réalisé aux Etats Unis.

Statines : "Cholestérol, mensonge et propagande".
(Titre du livre de Michel de Forgeril cardiologue)
Des médecins britanniques proposent de mettre à disposition des statines dans les fast food, à côté des condiments pour neutraliser les dégâts supposés de cette nourriture.

Statines : les Chiffres
En 2001, 500 000 personnes en France prenaient du Cholstat ou du Staltor (pour 6 millions dans le monde).
Près de 2.5 millions de Français avaient consommé l'une des neuf statines commercialisées quand le scandale du Staltor a explosé. Et pourtant, une consommation exponentielle de statines.
En 2010, 7 millions de consommateurs de médicament anti-cholestérol en France.
Un coût d'un milliard d'Euros pour la CNAM.
Est-ce bien raisonnable ?

Planète Terre : asile pour malades mentaux
300% d'augmentation des prescriptions entre 1975 et 1984.
Nous sommes les plus gros consommateurs de psychotropes du monde. Plus d'un quart des Français consomme des anxiolytiques, des antidépresseurs, des somnifères et autres médicaments pour le mental.
En 2000, l'assurance maladie a remboursé plus de 150 millions de boites de médicaments psychotropes. La consommation ne cesse d'augmenter.

Consommation en France
Les anxiolytiques ou calmants (17,4 % de la population a eu au moins une prescription dans l'année précédente) ;
Les antidépresseurs (9,7 %) ;
Les hypnotiques ou somnifères (8,8 %) ;
Les neuroleptiques (2,7 %)
Les médicaments de la dépendance alcoolique (0,5 %) ;
Le lithium (0,1 %).

Risques majeurs des antidépresseurs surtout chez les personnes âgées
Plus de la moitié des femmes de 70 ans, plus d'un tiers des hommes, prennent ces médicaments (principalement des antidépresseurs) ! Tendance récente, apparue depuis 1996.
Risques : Les psychotropes seraient responsables d'environ 20 à 30 % des chutes chez les personnes âgées !
La prise d'un somnifère va diminuer les réflexes et l'équilibre.
Nombre d'entre eux peuvent avoir des effets secondaires, cardiaques notamment.

Ces traitements coûtent cher. En 2002, l'Assurance maladie a remboursé
474 millions d'Euros pour les antidépresseurs ;
146 millions pour les anxiolytiques ;
92 millions pour les hypnotiques ;
220,5 millions pour les neuroleptiques.

Médicalisation des émotions
Des 62 pathologies psychiatriques décrites en 1962 on est passé à 410 en 1994.
L'existence de pathologies est votée à main levée lors de réunions de consensus.
Les moindres troubles quotidiens relèvent désormais de la pathologie et donc des médicaments.

La théorie du TOUT... psychiatrique : tout devient pathologie à traiter
Troubles des règles, de la ménopause, du vieillissement masculin avec la diminution normale de la puissance, timidité, peur de parler en public, peur de la foule ou des toilettes publiques, agitation, angoisse anxiété devant des situations banales de la vie quotidienne, tristesse après deuil divorce rupture, etc...

Les enfants aussi
L'agitation normale des garçons devient vite troubles de l'attention avec hyperactivité et conduit à la ritaline chez des millions de petits américains.

Attention danger ! La ritaline est amphétamine like et conditionne les enfants à devenir des drogués.

Danger de robotisation de la population
Des enseignants américains disent avoir des classe de veaux (sous ritaline).
Les Français sont formatés par la télévision le pdg le dit il faut que la télé prépare les cerveaux à recevoir la publicité de coca cola) et par les psychotropes.
Ou en est l'esprit libre et critique ? la réflexion d'un quart de Français sous psychotropes ?
Attention au fascisme ordinaire qui peut laisser se mettre en place le fascisme tout court.

Un petit calcul simple pour quelques économies
Diminuer par deux la consommation de statines : 500 000 euros gagné.
Diminuer par deux la consommation de psychotropes 500 000 euros gagné.
Réserver les nouveaux anticancéreux aux véritables indications si elles existent.
vite quelques milliards d'économies sans conséquences sur la santé bien au contraire.

Médicaments en France données INSEE
23,6 milliards d'euros en 2000
35,4 milliards d'euros en 2009




publications médicales


sarcome d'ewing
nicole delepine cancer tumeur ostéosarcome
Facebook Tweeter Google+